Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2018 4 06 /12 /décembre /2018 10:33
pré opératoire = visualisation de la fracture mandibulaire sur la parodontite sévère touchant la racine crâniale de la carnassière

pré opératoire = visualisation de la fracture mandibulaire sur la parodontite sévère touchant la racine crâniale de la carnassière

Un chien Yorshire Terrier mâle non castré de 12 ans est amené en consultation pour douleur aigue d’apparition brutale au niveau de la gueule. Le chien est en compagnie d’un autre mâle non castré à la maison et les rixes ne sont pas rares entre les deux chiens

L’examen clinique général ne révèle aucune anomalie. L’examen buccal est très compliqué vigil car le chien ne se laisse que très difficilement manipuler le chanfrein. Il s’avère qu’une douleur est localisée au niveau de la mandibule droite.

Un bilan sanguin est réalisé et ne révèle aucune anomalie. Le chien est anesthésié avec une prémédication dexmédétomidine/butorphanol puis une induction à l’alfaxalone et un relais à l’isoflurane. Des radiographies de la mandibule droite sont réalisées (capteur intra-oral) et confirment la présence d’une fracture mandibulaire en regard de la racine crâniale de la carnassière mandibulaire droite. Une lyse importante de l’os alvéolaire périphérique à la racine crâniale de cette dent mais aussi de l’os alvéolaire interdentaire entre les dent 408 et 409 est notée. Le chien présentant un entartrement de stade 4 et aucune fracture dentaire l’origine suspectée de cette lyse osseuse massive est une lésion endoparodontale de type 1

pose du cerclage

pose du cerclage

pose de la résine

pose de la résine

post opératoire immédiat

post opératoire immédiat

La procédure chirurgicale est la suivante :

  • La racine crâniale de la dent 409 est isolée de la couronne et extraite. Une pulpotomie de la partie restante de la carnassière est réalisée. La même intervention est réalisée sur la dent 408 pour la racine caudale. L’infection étant liée à ces racines leur extraction est nécessaire pour garantir la bonne cicatrisation du site fracturaire.
  • La contention est assurée par la mise en place d’un cerclage en 8 prenant appui dans l’os alvéolaire interdentaire entre la dent 409 et la dent 410 en caudal et au niveau de la canine 404 en crânial. Afin de maintenir le fil au niveau de la canine, une petite gouttière amélaire horizontale est réalisée avec une fraise boule diamantée face mésiale. Le cerclage étant posé et le site de fracture stabilisé, les alvéoles radiculaires dépourvues de leur racine sont flushées. Un composite osseux en poudre (Greffon Osseux BioBank) est placé au sein du site fracturaire afin de favoriser le processus cicatriciel. Des points simples résorbables (Biosyn 30) sont placés pour refermer le site opératoire.
  • Une résine de contention est moulée sur l’ensemble des dents de la mandibule droite depuis la canine jusqu’à la seconde molaire (résine autopolymérisable Orthoresin, Dentsply), un mordu avec les dents du maxillaire droit étant réalisé pour éviter toute gène. La résine après polymérisation est collée à l’aide d’une colle orthodontique photopolymérisable (colle GC Fuji Ortho LC).

La radiographie post opératoire est satisfaisante. Une collerette est placée pour éviter tout risque de retrait volontaire de l’appareillage. Le chien est rendu sous antibiotique (clindamycine 5.5mg/kg/j 15 jours), anti-inflammatoire (meloxicam 0.1mg/kg/j 7 jours) et un complément favorisant la minéralisation osseuse (ostéocynésine 1 comprimé par jour). Consignes sont données aux propriétaires de donner une alimentation humide, d’éviter tous les jeux et d’éviter toute. Un contrôle est prévu tous les 15 jours pour vérifier la contention.

10 semaines post opératoire

10 semaines post opératoire

18 semaines post opératoire

18 semaines post opératoire

Un contrôle radiographique est prévu au bout de 10 semaines. Le chien est alors anesthésié avec un protocole identique à la phase opératoire. Une radiographie de contrôle est réalisée montrant une bonne cicatrisation de l’os alvéolaire et un pontage complet de la corticale ventrale mandibulaire. La contention est donc retirée et les portions des dents 409 et 410 aussi. Un dernier contrôle 2 mois après cette nouvelle étape est prévue.

8 semaines après le retrait de la contention, le patient est revu pour une radiographie. Il se porte très bien et remange spontanément depuis 3 semaines des croquettes. Sous tranquillisation (dexmédétomidine et butorphanol) une radiographie est réalisée. Celle-ci montre une cicatrisation complète des alvéoles et de la corticale ventrale mandibulaire.

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2018 2 04 /12 /décembre /2018 15:23
vu pré opératoire juste avant la pose de la couronne

vu pré opératoire juste avant la pose de la couronne

Un chien malinois est présenté en consultation pour fracture corono-radiculaire compliquée de la canine 104 suite activité de mordant.

La première intervention consiste à réaliser une pulpectomie de la dent.

La seconde intervention consiste à tailler la dent jusqu'en sous gingival afin d'augmenter la surface du moignon dentaire disponible pour réaliser une couronne. UN lambeau gingival est ainsi levé et la partie coronaire radiculaire est taillée. Grâce à un forêt adapté, la cavité pulpaire est creuser et un mandrin en plastique y est glissé lors de la prise d'empreinte afin que le prothésiste puisse réaliser la couronne et son pivot.

 

image juste après la pose et la suture du lambeau gingival

image juste après la pose et la suture du lambeau gingival

image juste après la pose et la suture du lambeau gingival

image juste après la pose et la suture du lambeau gingival

La troisième et dernière étape consiste à la pose de cette couronne. Celle-ci s'emboitant parfaitement, le collage définitif est réalisé avec une colle autopolymérisable GC Fugi Plus

Le chien est mis au repos de mordant pendant 1 semaine et la reprise de cette activité doit être progressive afin de surveiller l'intégrité et la tenue de la couronne.

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2018 4 22 /11 /novembre /2018 09:57
vue per opératoire après extraction de la dent 408 et début de nettoyage de la racine rostrale de la dent 409

vue per opératoire après extraction de la dent 408 et début de nettoyage de la racine rostrale de la dent 409

Radiographie pré opératoire montrant l'intensité de l'ostéomyélite préiphérique à la racine caudale de la dent 408

Radiographie pré opératoire montrant l'intensité de l'ostéomyélite préiphérique à la racine caudale de la dent 408

Radiographie post extraction de la dent 408 montrant le déficit osseux parodontale au niveau de la racine rostrale de la dent 409

Radiographie post extraction de la dent 408 montrant le déficit osseux parodontale au niveau de la racine rostrale de la dent 409

Un chien cocker de 8 ans est amené en consultation de référé dentaire pour une parodontite sévère au niveau de la PM4 mandibulaire droite (dent 408).

Sous tranquillisation des radiographies sont réalisées et montre la présence d'une ostéomyélite sévère tout autour de la racine distale de la dent 408 mais aussi de la racine proximale de la carnassière mandibulaire droite (dent 409).

La carnassière étant une dent importante notamment pour la mastication du chien, décision est prise de réaliser l'exérèse de la dent 408 et de réaliser une reconstruction parodontale de l'os alvéolaire tout autour de la racine de la dent 409.

image per opératoire post détartrage de la racine rostrale de la dent 409

image per opératoire post détartrage de la racine rostrale de la dent 409

image per opératoire lors de l'application du PrefGel

image per opératoire lors de l'application du PrefGel

image per opératoire lors de l'application du mélange Emdogain/poudre d'os

image per opératoire lors de l'application du mélange Emdogain/poudre d'os

Image per opératoire après la suture du lambeau gingival

Image per opératoire après la suture du lambeau gingival

radiograhie post opératoire immédiate

radiograhie post opératoire immédiate

Suite à l'extraction de la dent 408, la racine rostrale de la dent 409 est nettoyée et détartrée. Les saignements étant maitrisée, un gel à base d'EDTA (PrefGel) est appliqué pendant 2 minutes sur la surface radiculaire afin d'éliminer tous les résidus présents. Pendant ce temps, un mélange d'Emdogain avec de la poudre d'os granulation 0.5 est réalisé.

Le Prefgel est nettoyé à l'eau puis la zone légèrement séchée. Le restant d'Emdogain est appliqué sur l'ensemble de la surface radiculaire puis la racine est entouré par la pâte obtenue lors du mélange Emdogain/poudre d'os. Enfin, un lambeau gingival est isolé puis appliqué sur la zone chirurgicale et suturé par points simples au Monosof 4-0. Il n'est pas décidé de mettre une membrane sur la zone chirurgicale avant la fermeture du lambeau notamment pour des raisons de coût chirurgical.

Consignes sont données au propriétaire de donner une alimentation molle et de ne pas permettre les jeux de mordant pendant au moins un mois. Un contrôle est prévu 2 mois après l'intervention.

radiographie de contrôle à j+60jours

radiographie de contrôle à j+60jours

Image de la zone oépratoire lors du contrôle à j+60jours

Image de la zone oépratoire lors du contrôle à j+60jours

2 mois après l'intervention le cocker est revu. Sous sédation une radiographie de la zone est réalisée et montre une cicatrisation osseuse de très bonne qualité et un retour du niveau osseux quasiment au niveau de la crête alvéolaire.

Le lambeau a bien cicatrisé et le chien ne présente aucune gène.

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2018 3 21 /11 /novembre /2018 18:19
Noter l'absence de la 201 au niveau de l'alignement incisif

Noter l'absence de la 201 au niveau de l'alignement incisif

Une chienne Lévrier Italien de 2 ans est amenée en consultation de référé de dentisterie suite à une bagarre avec une autre chienne. Celle-ci s'est cassée l'incisive centrale maxillaire gauche (dent 201). La fracture étant compliquée et corono-radiculaire, le vétérinaire a préféré réaliser une exérèse dentaire.

La chienne est présentée dans le cadre d'une reconstruction esthétique. La situation dentaire ainsi que la race nous oriente vers la réalisation d'un bridge.

le jour de la taille des couronnes dentaires des incivises maxillaires

le jour de la taille des couronnes dentaires des incivises maxillaires

La chienne est vue une première fois pour la taille des incisives supportant le bridge. Les incisives taillées sont les 101/102 et 202. Une empreinte est réalisée avant la taille puis après afin que le prothésiste puisse avoir la forme des dents et ainsi réaliser des prothèses esthétiquement conformes.

La chienne est revue 8 jours plus tard pour la pose du bridge. Celui-ci est collé avec une colle Fuji GC Plus, les incisives ayant été préparées au préalable avec un acide.

Consignes sont données d'éviter tout jeu de tirage et de mordant pour limiter les contraintes sur le bridge.

Le jour de la pose du bridge incisif

Le jour de la pose du bridge incisif

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2017 4 23 /11 /novembre /2017 13:57
vue pré opératoire de la canine 204

vue pré opératoire de la canine 204

Un chiot Berger Shetland de 8 mois est amené en consultation de dentisterie référée pour la gestion d'une anomalie morphologique de la canine maxillaire gauche (dent 204). Celle-ci présente effectivement une agénésie amélaire partielle au niveau des faces mésiale et vestibulaire. Il y a eu une persistance de la canine lactéale maxillaire gauche mais pas d'extraction chirurgicale de celle-ci.

L'hypothèse la plus probable est une agénésie amélaire d'origine génétique ou traumatique sur le bourgeon dentaire. 

Le choix est réalisé de faire une reconstruction amélaire à l'aide d'une résine photopolymérisable. Dans un second temps selon la tenue de la résine, la mise en place d'une jacket (couronne) sera nécessaire.

Le chiot est sédaté. La surface amélaire anormale est dans un premier temps détartrée et nettoyée avec l'application d'un gel d'acide orthophosphorique (gel de mordançage Elsodent G-Pharma). Pour améliorer la tenue de la résine de reconstruction, un adhésif amélo-dentinaire photopolymérisable (adhésif Pierre Rolland) est appliqué sur toute la surface à traiter. Enfin, une résine composite hybride fluide photopolymérisable (Biosplint de Pierre Rolland) est appliquée sur toute la surface. Après polymérisation, la résine est polie afin d'éliminer la couche de résine non chargée en surface.

Consigne est donnée de limiter les jeux de mordant. 

vue post reconstruction de la canine 204

vue post reconstruction de la canine 204

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2017 1 30 /10 /octobre /2017 18:44
vu per opératoire lors de la taille des incisives

vu per opératoire lors de la taille des incisives

Un chien coton de tuléar est amené en consultation suite à la perte de 1 incisive mandibulaire. Le chien à une articulé en 6/5. Celle-ci a subi un traumatisme important quelques mois plus tôt. Une parodontite sévère s'est alors développée au niveau de cette incisive entraînant sa chute. La demande est de reconstruire un articulé incisif mandibulaire esthétique.

Une radiographie de l'extrémité de la mandibule est réalisée montrant l'impossibilité de la pose d'implants par manque d'espace suffisant sur le plan osseux. Décision est prise de réaliser un bridge en appui sur les 4 incisives mandibulaires restantes.

La première étape consiste à tailler les 4 incisives et à prendre une empreinte pour permettre au prothésiste de réaliser un bridge céramo-métal.

La seconde étape permet le collage du bridge avec une colle auto-polymérisable type Ortho Fuji plus. 

Consigne est donnée d'interdire tout jeu de tirage à ce chien.

vue post collage du bridge

vue post collage du bridge

vue à l'occlusion

vue à l'occlusion

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 14:13
vue per opératoire cavité carieuse après levée du lambeau d'accès

vue per opératoire cavité carieuse après levée du lambeau d'accès

Un chien croisé Cavalier King Charles de 10 ans est amené en consultation pour une carie dentaire identifiée au niveau du collet de la canine maxillaire droite (dent 104) face jugo-distale. Le chien ne présente aucune gène lors de la mastication ou lors du jeu. Le sondage avec une sonde de Rhein confirme la présence d'un fond mou typique d'une cavité issue d'un processus infectieux carieux.

Décision est prise de conserver la dent. Une radiographie de la dent permet de définir la profondeur de la lésion. Celle-ci traverse 3/4 de l'épaisseur de la dentine mais n'atteint pas la cavité pulpaire. Le traitement va donc consister en un curetage de la cavité carieuse et son comblement pour reconstituer l'intégrité de la dent 104.

radiographie pré-opératoire de la dent 104

radiographie pré-opératoire de la dent 104

vue per opératoire après curetage de la cavité carieuse

vue per opératoire après curetage de la cavité carieuse

Un lambeau d'accès est réalisé au niveau de la dent 104 afin de libérer la cavité carieuse au maximum et d'objectiver son étendue.

Après nettoyage de la cavité, un curetage est assurée avec une fraise boule carbure de tungstène stérile. Un fond dur utilisant un CVI (ciment verre ionomère = GC Ortho Fuji LC) est appliqué en première couche au fond de la cavité. Ensuite, selon la technique dite "du millefeuille", la cavité est comblée couche après couche avec une résine composite photopolymérisable (Biosplint Flow des laboratoires Pierre Roland), les couches faisant 0.2mm maximum. La première couche de résine est précédée de l'application d'un adhésif amélo-dentinaire compatible (Biosplint Bond des laboratoires Pierre Rolland) pour améliorer l'adhésion de la résine dans la cavité.

Le principe du comblement d'une cavité par de multiple couche superposée permet de palier à la rétraction de la résine lors de sa polymérisation. En effet, plus le volume de résine sera important, plus la rétraction sera grande pouvant engendrer une désunion de la résine avec les parois de la cavité.

vue per opératoire après réalisation du comblement et du polissage

vue per opératoire après réalisation du comblement et du polissage

radiographie per opératoire après réalisation du comblement

radiographie per opératoire après réalisation du comblement

Après réalisation du comblement, la résine est polie.

La radiographie de contrôle permet de valider le comblement et de s'assurer que celui-ci est bien complet. Ici le comblement est complet .

En post-opératoire, l'animal devra manger de la nourriture humide une dizaine de jour et éviter les jeux de tirage et de mordant pendant 15 jours.

vue post opératoire immédiate après fixation du lambeau d'accès

vue post opératoire immédiate après fixation du lambeau d'accès

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 10:08

Dossier-Romain 0886Les chiens sont susceptibles dans leur jeune âge de mordre des fils électriques. La formation d'un arc électrique lors de la morsure produit des dommages importants au niveau des tissus mous (gencive, muqueuse, langue...) et des tissus durs (dents, os alvéolaire...). La réalisation d'un examen précoce permettra de sauvegarder le maximum de tissus mous vivant et de préserver la dentition. Des controles radiographiques pour objectiver l'évolution de lésions osseuses et dentaires seront nécessaires dans les mois suivant l'accident.

 

 

 

Le cas de ce chien illustre ce risque domestique.

 

 

Un chien Scottish Terrier de 6 mois a mordu un cable électrique il y a 72h. Une brûlure importante intéressant le premier tiers coronaire au niveau des surfaces coronaires mésiale, palatine et distale de la canine maxillaire droite (dent CmaxD ou dent numéro 104) est objectivée lors de la consultation. Une très légère gingivite réactionnelle en bordure vestibulaire de la gencive libre est objectivée également. Aucune autre lésion macroscopique est identifiée.

 

Des radiographies sont réalisées : il n'y a pas d'atteinte de l'os alvéolaire ni d'ostéolyse apicale. Au niveau de la lésion amélaire, les radiographies font apparaitre une épaisseur résiduelle de 1.5 à 2mm de dentine.

 

Le traitement consiste en une restauration de l'émail par apposition d'une résine composite biocompatible, la surveillance de la sensibilité dentaire sera nécessaire en post opératoire. En effet, le chien étant jeune, la cavité pulpaire est très large et la dentine est fine. Il est possible que l'arc élaectrique aie pu provoquer un traumatisme de la pulpe dentaire entrainant dans les prochains mois le développement d'une pulpite nécrosante.

La percussion avec l'ongle régulièrement de cette dent sera un moyen intéressant et simple d'objectiver une douleur dentaire. Dans un tel cas, une pulpite sera suspectée nécessitant une dévitalisation de la dent (pulpectomie).

 

Le traitement sous anesthésie s'organise en 2 étapes Dossier-Romain 0887

- retrait de l'émail nécrosée

- mise en place de la résine composite

 

1- retrait de l'émail nécrosée  

 

Le nettoyage s'effectue avec une fraise conique de granulation élevée (bague noire) afin d'éliminer au mieux l'ensemble de l'émail atteinte. Les limites entre émail saine et émail nécrosée sont bisotée avec une fraise losangique pour permettre un afleurement plus esthétique de la résine avec l'émail saine.

 

2- mise en place de la résine composite

 

Cette étape s'oragnise en 3 phases : mordençage, collage et pose de la résine photopolymérisable. Dossier-Romain 0888

 

  • Le mordençage est réalisé avec un acide orthophosphorique à 37% en gel coloré afin de controler cette étape. Le mordençage dure 1minute sur l'émail et 30secondes sur la dentine. Un rinçage suivi d'un séchage doux clôturent cette étape.

 

  • Le collage est réalisé avec un adhésif amélo-cémentaire Biosplint Bond que l'on associe avec la résine de la même marque. On applique au pinceau une couche fine et homogène sur l'ensemble de la surface à traiter, on sèche doucement 20secondes puis on polymérise 20secondes.

 

  • La résine est ensuite appliquée. C'est une résine composite hybride fluide ("Flow") photopolymérisable BiosplintDossier-Romain 0889 Flow. Cette résine  est appliquée couche après couche (les couches ayant une épaisseur de 0.5mm maximum), chacune étant photopolymérisée avant d'appliquer la suivante. Quand la réconstruction est terminée, il faut impérativement modeler la résine. Dans un premier temps, celle ci est dégrossit avec une fraise diamentée conique bague jaune (granulation intermédiaire fine) afin d'éliminer les amas grossiers et de niveler la résine au même plan que l'émail dentaire. Ensuite, une cupule à polir la résine est utilisée afin de rendre la surface lisse.

 

En post opératoire, le chien ne doit pas avoir accès aux jeux de mordant pendant 1 mois minimum.

Partager cet article

Repost0