Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2018 4 06 /12 /décembre /2018 10:33
pré opératoire = visualisation de la fracture mandibulaire sur la parodontite sévère touchant la racine crâniale de la carnassière

pré opératoire = visualisation de la fracture mandibulaire sur la parodontite sévère touchant la racine crâniale de la carnassière

Un chien Yorshire Terrier mâle non castré de 12 ans est amené en consultation pour douleur aigue d’apparition brutale au niveau de la gueule. Le chien est en compagnie d’un autre mâle non castré à la maison et les rixes ne sont pas rares entre les deux chiens

L’examen clinique général ne révèle aucune anomalie. L’examen buccal est très compliqué vigil car le chien ne se laisse que très difficilement manipuler le chanfrein. Il s’avère qu’une douleur est localisée au niveau de la mandibule droite.

Un bilan sanguin est réalisé et ne révèle aucune anomalie. Le chien est anesthésié avec une prémédication dexmédétomidine/butorphanol puis une induction à l’alfaxalone et un relais à l’isoflurane. Des radiographies de la mandibule droite sont réalisées (capteur intra-oral) et confirment la présence d’une fracture mandibulaire en regard de la racine crâniale de la carnassière mandibulaire droite. Une lyse importante de l’os alvéolaire périphérique à la racine crâniale de cette dent mais aussi de l’os alvéolaire interdentaire entre les dent 408 et 409 est notée. Le chien présentant un entartrement de stade 4 et aucune fracture dentaire l’origine suspectée de cette lyse osseuse massive est une lésion endoparodontale de type 1

pose du cerclage

pose du cerclage

pose de la résine

pose de la résine

post opératoire immédiat

post opératoire immédiat

La procédure chirurgicale est la suivante :

  • La racine crâniale de la dent 409 est isolée de la couronne et extraite. Une pulpotomie de la partie restante de la carnassière est réalisée. La même intervention est réalisée sur la dent 408 pour la racine caudale. L’infection étant liée à ces racines leur extraction est nécessaire pour garantir la bonne cicatrisation du site fracturaire.
  • La contention est assurée par la mise en place d’un cerclage en 8 prenant appui dans l’os alvéolaire interdentaire entre la dent 409 et la dent 410 en caudal et au niveau de la canine 404 en crânial. Afin de maintenir le fil au niveau de la canine, une petite gouttière amélaire horizontale est réalisée avec une fraise boule diamantée face mésiale. Le cerclage étant posé et le site de fracture stabilisé, les alvéoles radiculaires dépourvues de leur racine sont flushées. Un composite osseux en poudre (Greffon Osseux BioBank) est placé au sein du site fracturaire afin de favoriser le processus cicatriciel. Des points simples résorbables (Biosyn 30) sont placés pour refermer le site opératoire.
  • Une résine de contention est moulée sur l’ensemble des dents de la mandibule droite depuis la canine jusqu’à la seconde molaire (résine autopolymérisable Orthoresin, Dentsply), un mordu avec les dents du maxillaire droit étant réalisé pour éviter toute gène. La résine après polymérisation est collée à l’aide d’une colle orthodontique photopolymérisable (colle GC Fuji Ortho LC).

La radiographie post opératoire est satisfaisante. Une collerette est placée pour éviter tout risque de retrait volontaire de l’appareillage. Le chien est rendu sous antibiotique (clindamycine 5.5mg/kg/j 15 jours), anti-inflammatoire (meloxicam 0.1mg/kg/j 7 jours) et un complément favorisant la minéralisation osseuse (ostéocynésine 1 comprimé par jour). Consignes sont données aux propriétaires de donner une alimentation humide, d’éviter tous les jeux et d’éviter toute. Un contrôle est prévu tous les 15 jours pour vérifier la contention.

10 semaines post opératoire

10 semaines post opératoire

18 semaines post opératoire

18 semaines post opératoire

Un contrôle radiographique est prévu au bout de 10 semaines. Le chien est alors anesthésié avec un protocole identique à la phase opératoire. Une radiographie de contrôle est réalisée montrant une bonne cicatrisation de l’os alvéolaire et un pontage complet de la corticale ventrale mandibulaire. La contention est donc retirée et les portions des dents 409 et 410 aussi. Un dernier contrôle 2 mois après cette nouvelle étape est prévue.

8 semaines après le retrait de la contention, le patient est revu pour une radiographie. Il se porte très bien et remange spontanément depuis 3 semaines des croquettes. Sous tranquillisation (dexmédétomidine et butorphanol) une radiographie est réalisée. Celle-ci montre une cicatrisation complète des alvéoles et de la corticale ventrale mandibulaire.

Partager cet article

Repost0

commentaires

email qna 02/01/2019 04:14

Thank you so much! This post is what I need to find.