Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 11:42
image pré opératoire du site tumoral

image pré opératoire du site tumoral

Une chienne de race Jack Russel Terrier de 4 ans est amenée en consultation pour traitement d'une masse linguale identifiée il y a plusieurs jours. Après analyse histopathologique, cette masse est revenue comme un carcinome épidermoïde. Celle-ci infiltre la partie centrale de la langue côté gauche ainsi que le pilier de la langue. Elle est indurée, son aspect est pluri nodulaire et s'effrite au contact. Suite au refus d'une radiothérapie et d'une chimiothérapie par voie générale, la décision est prise de tenter une chimiothérapie locale avec, en parallèle, administration de corticoïdes par voie générale à dose immunosuppressive.

 

image per opératoire du site tumoral

image per opératoire du site tumoral

Le protocole est le suivant : sous anesthésie générale, nous mettons en place une membrane collagénique (membrane ConForm 15mm/20mm distribuée par ACE) imprégnée de Doxorubicine (agent inhibiteur de la topoisomérase II). Celle-ci est coupée en 2 morceaux : l'un est positionné rostralement à la masse dans la langue, via une fenêtre ménagée chirurgicalement, et l'autre caudalement à la masse. Des injections in situ de Doxorubicine en 3 points au sein de la masse sont réalisées en complément.

La membrane collagénique est réalisée à partir de collagène de bœuf. La membrane ne provoque aucune réaction de rejet lors de son implantation, elle se résorbe progressivement sur une période de 4 à 6 mois. Ainsi, selon l'évolution du site chirurgical, si la tumeur est en phase de rémission, il est possible de réimplanter l'animal afin d'atteindre la phase de guérison.

Du piroxicam à 0.3mg/kg/j en administration per os au cours d'un repas est débuté le lendemain de la chirurgie.

image post opératoire du site tumoral

image post opératoire du site tumoral

En post opératoire immédiat (les premières 48h), la chienne est en très bon état général, boit et mange sans souci. La chienne développe une diminution de son appétit et de son état général au bout de 48h, conséquence d'une inflammation de la langue consécutive à l'action locale de la chimiothérapie. La chienne est placée sous tramadol (nom commercial "Topalgic") pendant 1 semaine.

La chienne au bout d'une semaine présente un état général normal avec une alimentation non diminuée. Une nécrose de la masse linguale tumorale est identifiée après 10jours confirmant la bonne efficacité de la chimiothérapie locale.

Au bout d'un mois, la résorption de la masse tumorale est significative. La chienne est toujours en bonne état général et mange bien.

A 2 mois et demi après la chimiothérapie, la masse est a nouveau en cours d'évolution. La pose d'une nouvelle membrane collagénique imprégnée de doxorubicine peut être envisagée.

Partager cet article

Repost 0
Published by dentalvet
commenter cet article

commentaires

Retour Accueil: Clic Photo

  • : Odonto-stomatologie canine et feline. Orthodontie
  • Odonto-stomatologie canine et feline. Orthodontie
  • : Odonto-stomatologie vétérinaire. Techniques de corrections orthodontiques chez le chien et le chat, traitement endocanalaire, traitement des néoplasies, restauration dentaire
  • Contact

Texte Libre