Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 12:06
Les "tomas-pins" (Temporary Orthodontic Micro Anchorage System) ou spider screws sont des vis orthodontiques permettant de constituer des appuis  de traction pour corrections de malpositions dentaires .

vis-tekka-1.JPG
                                            Exemple de vis du laboratoie Tekka.

vis-tekka-2.JPG
                                        Exemple de vis du laboratoireTekka

vis-tekka-3.JPG


                                        Exemple de vis Laboratoire Tekka


Exemple N° 1 :

Sur ce rottweiller 4 incisives sur 6 sont vestibulées ( les deux mitoyennes et les 2 coins) alors que les pinces sont correctement articulées. Cette proalvéolie incisive (en dehors de toute classe III squelettique) se corrige dans ce cas clinique par l'utilisation de deux vis Tomas implantées assez distalement dans les branches mandibulaires de façon a ne pas léser les racines incisives et suffisamment prés de la symphyse pour éviter le canal mandibulaire. La traction sur les incisives s'exerce par le biais de chaînettes élastiques. Pour éviter le glissement des chaînettes sur la face vestibulaire des incisives.

rott-j0.jpgundefined

Les vis Tomas (en général 1,7X7mm) sont auto-taraudantes et sont placées grâce un matériel ancillaire spécifique, aprés les étapes suivantes : anesthésie locale, perforation de la muqueuse avec le poinçon "Tomas punch", forage pilote de l'os avec une fraîse boule round drill 1,0,vissage.

rott-fin.jpg
La correction obtenue aprés une contention par gouttière en résine de 4 semaines environ.




Exemple N° 2 :

tomas-d.jpg

 


 
Chez ce jeune cocker dont le reste de l'occlusion est excellent la pince supérieure droite est linguo versé. La correction de cette incisive (pince) maxillaire est réalisée pour des raisons de facilité de mise en oeuvre par traction sur les deux incisives inférieures (mitoyenne et pince droite mandibulaires) de façon à corriger l'articulé inversé par traction vers l'arrière des dents mandibulaires plutot que par propulsion de la supérieure ce qui est plus difficile à réaliser. Le traitement passe par l'implantation d'une vis spider screw (Tekka) dans le plancher mandibulaire et la pose d'une chainette stabilisée par des brackets.


tomas-c.jpg

tomas-b.jpg

tomas-a.jpg



Discussion:


Chez ce jeune cocker le plancher mandibulaire reste relativement haut par rapport à la tête de la vis ce qui  entraine malgré la position incisale des brackets un cisaillement de la muqueuse par l'élastique qui peu à peu rentre  dans les tissus mous ; l'efficacité de la chainette est alors considérablement réduite. Aprés plusieurs semaines le traitement est un echec en raison surtout de la présence de l'incisive supérieure centrale qui bloque toute tentative de linguoversion des inférieures.
La vis est laissée en place, les brackets sont retirés  ainsi que la chainette de manière à laisser les tissus  mous lésés cicatriser.


Aprés 15 jours une nouvelle technique de traction est tentée.

cocker1.jpg
- les 3 incives vestibulo versées sont noyées dans une mini gouttière  en ortho résine dans laquelle est placé un bracket rétentif à corochets sur la face linguale et le plus haut possible de façon à protéger la muqueuse.

cocker-4.jpg



La chainette est alors tendue avec une traction faible; elle est maintenant loin de la muqueuse et ne peut s'incruster dans les tissus.
Pour éviter l'antagoniste au maxillaire un plan de surélévation en résine est placé entre le croc supérieur et le coin, à droite et à gauche, de manière à obtenir une légère béance n'entravant pas le mouvement distal de la mini gouttière.





 

Exemple N° 3 :


bullnarbon1.jpg


Bull Terrier de 10 mois avec trouble de l'occlusion complexe  (crocs convergents, articulé incisif inversé sur la partie droite de l'arcade :wry bite). La première phase du traitement visait  à corriger  la convergence des canines  à l'aide de plans inclinés.

bulnarbon2.jpg


La seconde phase consiste  à distaler les deux incisives latérales droites  en articulé inversé.

- mise en place d'une vis d'ancrage 
- contrôle radiologique de la position de  la vis par rapport aux structures radiculaires 
- collage de deux  brackets à anneau sur les incisives  et  mise  en traction avec une chaînette.

controle-vis-1-copie-1.jpg
Le contrôle radiologique montre  une vis  à distance  des canines et respectant  les apex des incisives.







vis-bracket.jpg


Sur ce cliché [RVG Julie] (autre cas) une position  de vis trop proche de l'apex de la mitoyenne.








bullnarbon5.jpg
bullnarbon6.jpg


Le résultat est (trop !) rapide puis qu'en 15 jours seulement  les incisives basculent et viennent se positionner  sous les incisives supérieures. La contention est assurée par la pose d'une gouttière en orthorésine.

 

 



Exemple N°4 :

 

 

 

 

 



Jeune berger d'anatolie de 15 mois affecté par un articulé inversé en pince . La vestibuloversion des incisives centrales a été corrigée par la mise en place d'une vis Tekka  violette de 7mm et pose d'une chaînette élastique embrassant les deux incisives solidarisées par un bracket à anneau de manière à créer une rétention pour éviter le "ripage" de la chaînette (photo avant le retrait du bracket et après le retrait de la chaînette).



Le résultat est rapide mais malgré la rétention du bracket la chaînette a glissé sous les couronnes incisives et provoqué des lésions gingivales en vestibulaire et en interproximal (photo après retrait du bracket). Compte-tenu des lésions aucune chaînette n'est replacée et des points de sutures horizontaux au vicryl sont placés pour reconstituer  une barrière muqueuse vestibulaire.


 

La récidive est très rapide. Les deux incisives reprennent une position vestibulée . Leur articulé est de nouveau inversé.




La vis de traction ayant été laissée en place, une nouvelle chaînette est tendue (trés faiblement <50 gr) sur un bracket à crochets placé sur la face linguale des pinces de façon à éviter tout glissement et à diminuer les trauma sur la muqueuse.


 


 

 

La linguoversion est rapide : dés qu'elle est obtenue une gouttière de contention est coulée. La vis  est retirée (voir photo ci-dessous).                                                      



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Retour Accueil: Clic Photo

  • : Odonto-stomatologie canine et feline. Orthodontie
  • Odonto-stomatologie canine et feline. Orthodontie
  • : Odonto-stomatologie vétérinaire. Techniques de corrections orthodontiques chez le chien et le chat, traitement endocanalaire, traitement des néoplasies, restauration dentaire
  • Contact

Texte Libre