Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 17:46




Cas clinique N°1





Ci-dessus une plaque fendue pour propulsion incisive des 4 centrales sur un chien en occlusion de Classe 3
  ( chien Labrador chocolat de 10 mois ).

L'intérêt du montage réside dans l'utilisation d'un stellite avec 4 bagues de façon à "pousser" les incisives en mouvement de translation et non de version. Les bagues métalliques (sur les deux canines et sur les cuspides incisives) sont scellées au verre ionomère (Orthofuji LC). Ce montage multibagues augmente la stabilité de l'ensemble.

Mouvement du vérin : 1/4 de tour tous les deux jours soit 1/4 de mm de mouvement total tous les deux J







Cas clinique N°2



Ci-dessous jeune Westie de 10 mois dont l'articulé a été corrigé par pose d'une plaque fendue à vérin. La propulsion des 4 incisives centrales est assurée par un stellite englobant ces incisives. L'intérêt du stellite pour ce cas également réside dans sa stabilité en bouche, et surtout sa rigidité :

Par conséquence les mouvements qu'ils entraînent qui sont plutôt des mouvements de translation que de version.


Correction obtenue en 3 mois, la position d'over jet de l'arcade supérieure est volontairement exagérée  car lors de la dépose une légère récidive va les distaler jusqu'au contact avec les antagonistes.




Cas clinique N° 3

Dans ce cas clinique , ce jeune labrador de 9 mois présente une palatoversion de la pince droite. Cette malposition est isolée et le reste de l'occlusion est parfait. La correction est tentée par la pose et le scellement d'une plaque fendue prolongée par un stellite unitaire dont l'extrémité coulée en "bague" englobe une grande partie de la couronne de l'incisive pour assurer le maximum de translation. Scellement au verre ionomère.


                                                 Aprés 3 semaines d'activation du vérin.
L'incisive a déjà subi un mouvement de translation rostrale sensible (l'arc incisif montre une courbure pratiquement harmonieuse). Un descellement du stellite a nécessité un nouveau collage à l'ortho Fuji LC. A noter la propreté  du site palatin du à une hygiène rigoureuse sous la plaque de la part du propriétaire.


La vestibulo-correction est obtenue mais elle s'accompagne d'une inclinaison interproximale exagérée vers la 21 associée à une ingression  (visible sur le cliché par le bord gingival de la 11 qui apparaît surélevé. Cette ingression de 2 mm environ est importante et liée à la pression exercée par le vérin qui ne poussait pas parfaitement de façon horizontale mais légèrement ves le vestibule.La correction idéale de cette incisive passerait par la pose de brackets  à gorge et d'un fil carré. Provisoirement nous avons placé une gouttière d'appui sur les autre incisives de manière à éviter une récidive (avec mouvement de palatoversion) ; cette gouttière est échancrée en vestibulaire pour permettre une reprise éventuelle de l'égression. Échancrure légèrement plus évasée vers la 12 pour assurer un redressement dans l'axe vertical.


Cas N°4

Jeune griffon Korthal de 14 mois en phase correction d'un articulé incisif inversé par plaque fendue.

Avant la pose de la plaque fendue
Après 5 semaines d'activation du vérin les 4 incisives maxillaires centrales sont déja sensiblement vestibulées et surplombent l'arc incisif mandibulaire.
La phase de contention va pouvoir commencer :
-soit par le maintient de l'appareil  en place sans activation
-soit par pose d'une gouttière de contention en résine orthoPose d'une gouttière de contention (orthoresine Detrey).

Le jour du retrait de la gouttière.La correction est satisfaisante.

La situation au départ quelques mois avant.




Partager cet article
Repost0
1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 11:18

"Tanguy"  dit tangoo,  gros ronfleur et gros vomisseur,  opéré il y a un an (rhinoplastie + voile du palais) :
tout le monde y gagne : les maîtres respirent ! le chien aussi



Cas Clinique :


Jeune bouledogue fauve opéré en raison d'un syndrome brachycéphale caractérisé symptomatologiquement par des vomissements fréquents, des ronflements excessifs et une intolérence relative à l'effort :

Lors de l'examen clinique pas d'éversion des ventricules laryngés mais une sténose des narines et une hyperplasie du voile du palais.

Le traitement chirurgical à consisté en une tension du voile du palais et une rhinoplastie.


Une vue de la rhinoplastie avec les sutures non résorbables. Durant l'intervention une légère malformation de naissance sous la narine gauche (béance de la portion ventrale du méat nasal : columelle) est corrigée par la pose de quelques points résorbables aprés avoir cruanté les  deux bords de rapprochement de cette fente nasale incomplète.

"La fente labiale est une fissure ou ouverture allongée par défaut d'accolement des deux parties de la lèvre supérieure. Les variantes vont d'une simple entaille à la pointe de la lèvre jusqu'à une disjonction complète s'étendant de la lèvre jusqu'à la base du nez. Si le palais est lui aussi fendu, la voûte de la bouche  n'a pas réussi à se fermer." D'aprés http://mathieu.cm.free.fr


Les chiens brachycéphales semblent plus affectés que les autres par les fentes labiales mais surtout par les fentes palatines.

D'aprés plusieurs études (Elwood, Colhuhoum: New Zeland Vet J ; Guilloteau, Servet :Waltham Focus 2006) une suppléméntation en acide folique pendant la gestation de la mère serait un élément interessant de prévention (article de Aurélien Grellet dans la Dépêche Vétérinaire, 2 mai 2008)

 

 1. Développement normal de la lèvre supérieure

 2. Formation d’une fente labiale (défaut d’accolement de l’une des crêtes)

 

 




Quelques jours aprés l'intervention un lachage d'une partie des sutures de rapprochement de la fente nasale a nécessité la pose de nouveaux points.





Partager cet article
Repost0

Retour Accueil: Clic Photo

  • : Soins orthodontiques, endodontiques, implantologie, stomatologie et parodontologie pour les chiens et les chats
  • : Odonto-stomatologie vétérinaire. Techniques de corrections orthodontiques chez le chien et le chat, traitement endocanalaire, traitement des néoplasies, restauration dentaire, implantologie
  • Contact

Texte Libre