Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 14:30



Chez ce jeune berger allemand de 9 mois,
la 43 est en position de vestibuloversion. Le reste de l'arcade incisive mandibulaire est trés bien aligné et s'articule parfaitement avec la supérieure. Les vidéos montrent le principe de correction avec une chainette arqueboutée sur une vis orthodontique.


Tomas 1
Vidéo envoyée par orthovet*


 

Le traitement de cette malposition passe par par la mise en place d'une vis orthodontique (Tomas) dans le plancher mandibulaire, à distance des racines des incisives et de la canine. C'est-à- dire environ dans le plan parasagittal à la symphyse . Vis cruciforme percée (Tekka) diamètre 1,5, longueur 7 mm.
Sur la tête de cette vis est arqueboutée une chainette embrassante dont les possibilités de glissement sont entravées par le collage d'un bracket sur la face vestibulaire de l'incisive. Un maillon de la chainette est passé dans le bracket.

                                                  Application de l'etching.

                                     
                                             Vérification de la qualité de l'etching.



                                                          Collage du bracket

 
                           La  chainette est équilibrée en mesio-distal et sectionnée .

La spider screw a été placée en forage semi-direct (vis autoforeuse) aprés fraisage cortical avec fraise Maillefer E 0123 iso 010 WC 19 mm. La vis est montée sur un axe cruciforme  AXCT1K pour contre angle (rotation lente) voir photo ci-dessous.


D'autres systèmes de vissage existent faisant appel à des "cloches"  ou clef montées sur contre angle. Ci-dessous photo extraite du filme du Dr Ph. Jeanne pour le laboratoire Tekka.
vis-tekka-4.JPG

 

Fin de traitement (aprés retrait de la vis de traction, du bracket et de la chainette). La 43 aprés sa liguoversion est maintenant alignée sur l'arcade. Pour éviter la récidive, l'arcade est solidarisée par une gouttière en résine ortho (orthorésine Detrey).


L'incisive mandibulaire latérale D. (43) est coulée dans une gouttière de contention qui englobe 5 incisives pour éviter la récidive.



Sites d'implantation des vis à la mandibule

- face linguale


etoile.jpg


Repost 0
11 juillet 2007 3 11 /07 /juillet /2007 22:51



Pendant la thérapeutique initiale l'utilisation de la sonde pour tester le parodonte des dents suspectes est indispensable ; ce sondage doit se faire sur toutes les faces dentaires.




Cas N°1

Caniche en cours de détartrage ; la 25 vient d'etre extraite : la sonde parodontale va explorer la 24.


La sonde explore le sulcus de la canine en face vestibulaire : pas de poche.


En distal par contre la sonde pénètre sur toute sa longueur. La poche est trés profonde. Possibilité d'une communication oro nasale.

Au retrait de la sonde la narine gauche montre un saignement --> la communication oro nasale existe. Les commémoratifs confirmeront l'existence d'une rhinite depuis plusieurs mois.

alasonde-4.jpg



Cas N°2


Saignement marginal sur la 14; image de félure coronaire verticale ? On sonde.



En vestibulaire pénétration de la sonde sur toute sa longueur. La poche est profonde, la couronne présente une structure trop suspecte pour que la dent soit conservée; la radio va montrer une image de rhyzalyse, confirmée aprés l'avulsion.
L'agression bactérienne contre les structures radiculaires de cette dent est trés importante :

alasonde_7.jpg




Video sur la découverte d'une fistule pendant le détartrage

Ci-dessous lien vers une video montrant la découverte d'une fistule oronasale à la suite d'une extraction de prémolaire. Lors du détartrage l'insert introduit dans la cavité d'extraction visualise la fistule par écoulement nasal.

 








Repost 0
11 juillet 2007 3 11 /07 /juillet /2007 22:14

Cas N°1


Fracture de la branche mandibulaire en arrière de la dernière molaire sur un yorkshire agé. Une pose d'attelle est impossible en raison de la position de la fracture.
Les propriétaires ne souhaitent pas d'intervention orthopédique.








La solution retenue est une contention intermaxillaire par pose d'une muselière. L'alimentation liquide ou semi-liquide se fait par sonde naso oesophagienne. Pose de colerette. L'extrémité de la sonde parait volumineuse mais il s'agit d'une obturation (de gros diametre) de la sonde.
Aprés 3 semaines et demie la consolidation est assurée. La muselière est retirée.



Cas N°2


Jeune chien en dentition lactéale avec fracture en arrière de la prémolaire. Le traitement choisi est la muselère de contention. L
a nutrition est asurée par la pose d'une sonde oesophagienne.





Remarque:

Chez le chat  lors de fractures mandibulaires en arrière des prémolaires les contentions par pose de résine inter maxillaire constituent une excellente technique de stabilisation.
(voir  fin de l'article sur les  luxations de l'ATM).



Cas clinique N°3


Chez ce chat lésions multiples :
-rupture du ligament mentonnier
-scalp mentonnier
-fracture d'une branche mandibulaire en arrière de la dernière molaire.
La seule solution  ,non orthopédique ,permettant de régler la dissociation mentonnière et la fracture mandibulaire qui a été retenue fut la contention intermaxillaire.Les 4 canines ont été scellées en position physiologique au verre ionomère.
Une complication sévère est survenue à 24h :la langue a été extirpée par les griffes des antérieurs malgré la pose d'une colerette.Cette langue une fois coincée dans l'anneau en résine a triplée de volume. Cela a nécessité la dépose de la contention pendant 36 h , puis aprés récupération du volume normal de la langue la contention fut reconstruite.












Repost 0
9 juillet 2007 1 09 /07 /juillet /2007 18:03

  La luxation de l'articulation temporo mandibulaire (ATM) [temporomandibular joint luxation (TMJ)] est assez fréquente chez le chat (plus que chez le chien). Le diagnostic est clinique et radiologique (incidence dorso ventrale).

Lors de luxation de l'ATM (le plus souvent traumatique :"chat parachutiste") le chat présente une malocclusion et ne peut fermer la gueule en raison de contacts anormaux entre les dents (entre le canines mais aussi les molaires du coté controlatéral à la luxation).La réduction de la luxation se fait par interposition d'un crayon entre les molaires et pression douce en partie rostrale des maxillaires.Il faut distinguer cette luxation du blocage de la bouche ouverte (open mouth jaw lockind) lié à un contact entre le processus coronoïde et l'arc zygomatique (dysplasie de l'ATM ?).Ce blocage survient aprés un baillement et le chat est présenté la gueule ouverte .Dans ce cas la réduction au "crayon" est impossible voire dangereuse.

 

 atlas atm



Deux types de luxation :

 

 

- cranio dorsales : les plus fréquentes (flèche bleue) :la mandibule est déplacée latéralement et rostralement du coté controlatéral à la luxation.

 

- caudo ventrales : (fléche jaune), avec fracture du zygomatique temporal (éclair jaune)

 

 

 

 

Les conséquences sont résumées dans le tableau ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

 

 Ci-dessus ATM normal et son image radiologique en dessous

 


 

 

 

 

Luxation cranio dorsale et son image radiologique.

 


 

 

 


 Luxation ventro caudale et son image radiologique




Exemples de traitement  :

 

lors de luxation récidivante de l'ATM chez le chat 

La solution de la contention intermaxillaire par collage des canines est intéressante car elle permet à l'animal de s'alimenter en lapant la nourriture liquide. Ce type de collage est maintenu en place pendant 15 à 20j. Photo : les 4 canines sont collées au verre ionomère (ortho Fuji LC) en position de sous occlusion aprés avoir été détartrées, mordancées (etching classique), rincées et séchées.

Ce collage primaire peut etre renforcé par de la résine (orthorésine) pour augmenter sa résistance (photo de droite); on peut observer que cette résine englobe la collage primaire sur les canines et les deux arcades incisives.

 

 

 



contention-inter.jpg

 

Voir un cas clinique étape par étape

 

Repost 0
27 juin 2007 3 27 /06 /juin /2007 18:34

Jeune Whippet présentant une parodontite localisée à l'arcade incisive inférieure : hypermobilité modérée, récession gingivale, poches sur toutes la ligne d'arcade, présence de tartre  en interproximal et de plaque sur les faces vestibulaires. Le bord gingival apparait éversé, le sulcus est visible et profond. Ce chien présente en outre un frein labial  median inférieur tendu contribuant pour partie à l'éversion  de la gencive.
 

Vue aprés détartrage et pendant la freinectomie. L'hypermobilité vestibulo linguale est nette.

Le traitement retenu a consisté dans un premier temps à détartrer soigneusement l'arcade, curetage des poches à la curette de Gracey, et mordançage des espaces interproximaux et des surfaces radiculaires visibles (etching classique : 30 secondes).

La partie chirurgicale du traitement est une freinectomie classique du frein labial médian inférieur.(Les chiens présentent également un frein latéral G. et D. en arrière de la canine qui fixe la lèvre distalement à la canine; il s'agit des freins principaux à la mandibule). Parfois le frein médian exerce une traction délétère. Ci-dessous une photo de la dissection et section du frein.


Aprés section au bistouri à lame franche, la plaie opératoire est laissée telle quelle (pas de sutures). Pas d'antibiothérapie.

Aprés 16 jours, la cicatrisation de la freinectomie est complète; l'adhésion de la gencive aux surfaces dentaires est intéressante, la mobilité a diminué.
Les soins pratiqués par le propriétaire, trés motivé,  ont consisté en des brossages tous les deux jours avec une solution acqueuse de chlohexidine (vet aquadent) et des applications tous les 5 jours de gel adhésif de chlorhexidine (oravet).

                                                                   A J +16



J + 1 mois : la gencive garde un bon contact avec les faces vestibulaires incisives; pas de poches. Par contre réinstallation de tartre en couche fine visible en interproximal en region du collet (ici entre 33 et 32, 32 et 31).
Les conseils de maintenance préconisent l'utilisation d'une brossette interproximale tous les deux jours avec Sitsalicine pâte orale, Labo PR). La cicatrisation de la freinectomie est excellente. L'hypermobilté a nettement réduit.

Repost 0
23 juin 2007 6 23 /06 /juin /2007 23:00
Exemple de tentative de sabilisation d'une fracture maxillaire par plaque et vis. Ce cliché montre les limites des montages par plaque qui ne peuvent éviter les racines et peuvent provoquer des lésions dentaires suppléméntaires. Dans ce cas l'utilisation des résines aurait été préférable car elle aurait évité des trauma suppléméntaires. Notez la présence d'un fragment de racine de la mitoyenne gauche qui été oublié.
Repost 0
22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 19:01




Radio mandibule de chien rottweiller de 14 mois présenté pour douleur lors de la préhension des aliments. Cliché avec cassette à mammographie, film monocouche , incidence orthogonale dorso ventrale 60KV, 16 Mas.


Rechercher et décrire les lésions. Réponses sur le site:
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/53/15/47/element-overblog.ppt



Commentaires:

    - taille des chambres pulpaires anormalement grande --> pulpite ancienne et nécrose pulpaire avec arret de la dentinigénèse
    - apex de la canine droite anormalement transparent --> kyste ou abcés ou granulome apical
    - traits de fractures radiculaires sur plusieurs incisives
    - zones de déminéralisation amélaire sur la couronne de la canine droite
    - trajets radiotransparents horizontaux à la base des couronnes des canines, ces trajets sont bordés par des zones de densification



Commémoratifs :

Les commémoratifs éclairent le déroulement pathogénique.
Ce chien a reçu vers l'age de 7 mois un traitement agressif visant à vestibuler les canines (qui étaient trop lingualées). Ce traitement visait à écarter les couronnes des canines en "resserrant" les racines par le biais d'une broche de Kirschner implantée horizontalement dans le menton et en cerclant cette broche par un fil métallique à serrage progressif. L'implantation de cette broche " en aveugle" à malheureusement rencontré sur son passage les racines des incisives (d'ou les fractures) ainsi que les racines des canines --> pulpite puis nécrose, ce qui explique les chambres de grande tailles, les déminéralisations, les galeries horizontales...  A l'ouverture de ces dents lors de la tentative de traitement endocanalaire du gaz sous pression s'est échappé (germes anaerobies sans doutes). Les obturations canalaires n'ont pas empéché ces dents de se fracturer rapidement mais elles ont stoppé les douleurs lors de la préhension des aliments.


Repost 0
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 19:39



Sur ce jeune chihuahua la canine supérieure droite est en position de mésio-version ; elle vient au contact de l'incisive latérale et modifie l'occlusion car la canine inférieure ne peut trouver sa place. La technique choisie est l'utilisation de vis orthodontiques "Tomas".

La canine est distalée par le biais d'une chainette fixée à la canine et bloquée par du verre ionomère pour éviter son glissement apical.
Aprés deux mois la position obtenue quoiqu'exagéremment distalée permet une occlusion correcte. Cette position obtenue (trop distale) va se corriger lentement et naturellement pendant la phase de récidive partielle; le blocage contre la canine inférieure va éviter une récidive complète et stabilisera la canine dans sa position physiologique.
 





Ci dessous videos d'un autre cas clinique (bull terrier : tentative de distalisation des canines maxillaires) destiné à illustrer la pose de la chainette.

Verre iono croc
Vidéo envoyée par orthovet

Retent croc
Vidéo envoyée par orthovet


Repost 0
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 17:14

A ten years old neutered male is presented for a severe chronic gingivo stomatitis. He had yet recieved a periodontal therapy and multiple extractions few month ago with bad result (first photo). He was tested negative FIV and Felv.
This photo at J0 just before the first injection "in situ" of interferon.

At J7 : 7 days after the first sub mucosal injection of 1 MUI of Virbagen ND in each side of the  caudal stomatitis areas : few results are observed.




                   At J15 : a more signifiant  reduction of oral inflammation is visible.




 On the left at J90 :the result  is clear .             On the right at 7 month.

The inflammation is correctly controled without corticosteroids. It remains a little red area on the caudal part of the gingival crest, but the mouth is not painfull.




 




On this other case we can observe the maner to perform the submucosa injection just at the border line between inflammation mucosa and normal mucosa.
Just after injection and before to remove  the needle we press gently with a moss spatula to prevent micro hemorrhage and the interferon liquid flush back (see over).
Repost 0
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 11:33




"Buster" , jeune  Berger Allemand de 8 mois présentant une endognathie mandibulaire :
les crocs inférieurs sont convergents et  par contact prématuré  traumatisent le palais (photo ci-dessous). L'occlusion est de classe  III avec un décalage moyen de 4 mm (en vest. vest. incisif)





Le problème à resoudre est double : dans un premier temps il faut replacer les canines inférieures en face de  la
  "fenêtre  incisivo-canine supérieure" c'est à dire qu'il faut provoquer un mouvement  de mésialisation des canines (en translation) puis dans un second temps vestibuler ces crocs pour les rendre divergents. Le choix s'est porté sur un appareil mixte : une double gouttière fendue comportant chacune un vérin forestadent. Ces gouttières sont indépendantes, elles sont baguées sur les canines et prolongées par de la résine acrylique jusquà la prémolaire PM3. Chaque vérin est activé séparement. Sur les 2 bagues est soudé un fil à mémoire en "W". Lors de l'activation de ce fil la force produite entraine un mouvement de vestibulo version des canines.









Aprés 8 semaines d'activation des vérins les deux canines sont "en face des fenêtres" , de plus le léger mouvement de vestibuloversion des crocs produit par le  "W" nous permet maintenant de placer des plans inclinés de correction pour parfaire et stabiliser la vestibulo version des canines

La canine gauche est parfaitement  en place dans le plan mésio-distal; le plan incliné va maintenant  terminer  sa mise en place dans le sens linguo-vestibulaire.
 
                                                          Même chose à Droite



Au retrait  des plans inclinés les
canines sont plus divergentes; suppression du trauma occlusal palatin, articulé normal des canines inférieures qui se glissent entre les supérieures et les coins.


 
La correction obtenue est satisfaisante sur le plan fonctionnel est sur le plan occlusal.


Repost 0

Retour Accueil: Clic Photo

  • : Odonto-stomatologie canine et feline. Orthodontie
  • Odonto-stomatologie canine et feline. Orthodontie
  • : Odonto-stomatologie vétérinaire. Techniques de corrections orthodontiques chez le chien et le chat, traitement endocanalaire, traitement des néoplasies, restauration dentaire
  • Contact

Texte Libre