Sur le animaux lourds (et moins lourds) la contention de la tête pour aborder les mâchoires et en particulier la mandibule peut poser des problèmes .

Le décubitus latéral ne rend pas bien compte de l'occlusion et des rapports anatomiques physiologiques inter arcades.

Sur l'animal sédaté qui a tendance à "s'avachir" le meilleure position est celle du "sphinx" avec la tête surélevée. Une telle position est rapidement fatiguante pour l'assistant.

leonberg.JPG

leonberg-2.JPG

Une solution confortable consiste à utiliser deux perches de perfusion (une de chaque coté de la table d'examen) , si possible bloquées dans les chariots de serrage dans lesquelles un ruban fait office de suspensoir.Le ruban passe en arrière des crocs maxillaires et sa tension est réglée en fonction de la hauteur de tête souhaitée. Sur l'animal sédaté , après quelques secondes la mandibule se relâche doucement et l'opérateur peut aisément intervenir sur l'arcade incisive inférieure et les crocs mandibulaires pour une prise d'empreinte par exemple.

 

suspensoir-3.JPG

Une autre alternative consiste à utiliser un arc suspensoir chirurgical qui se bloque dans les chariots de la table, et  sur lequel une ganse permet de soutenir le maxillaire de la même façon que précédemment.

suspensoir-2.JPG

Retour à l'accueil

retour accueil: clic photo

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés