Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 16:53


Cas N° 1


Jeune terre neuve ayant présenté une polyodontie 
avec 7 incisives au maxillaire. Aprés extraction d'une des incisives (mitoyenne) il persiste quelques mois aprés un diastème disgracieux entre la pince gauche et la mitoyenne gauche; pour diminuer cet espace excessif il a été proposé la mise en place d'une chaînette élastique. Des boutons orthodontiques avec plot sont placés sur les incisives adjacentes et le maximum de tension est donné entre pince et mitoyenne gauche. Pour éviter à cette dernière un mouvement parasite de mésialisation nous la collons (Ortho Fuji LC) au coin gauche. De la même manière  pince droite et mitoyenne droite sont collées pour éviter des mouvements parasites intempestifs. Pour la pince gauche en malposition  le collage du bouton  est réalisé le plus proche possible du collet de façon  à obtenir un mouvement tendant vers la translation plus que la  disto-version.









Cas N° 2

Jeune bouvier bernois présentant une polyodontie : l'arcade incisive spérieure comporte 7 incives. Aprés extraction de la mitoyenne un diasteme persiste entre la mitoyenne et la pince D. Ce diastème ne se corrige pas spontanément aprés plusieurs mois ; une correction est alors entreprise avec le tandem "boutons orthodontiqies + chainette".

                                                        Positionnement du premier bouton.



L'ensemble  des boutons est scellé (ortho fuji LC);  la chainette est tendue en regard du  diastème, elle est neutre en face des autres contacts interproximaux.


                                                               Aprés deux mois.Lors du retrait des boutons une gouttière de contention en orthorésine est placée pendant 6 semaines pour prévenir la récidive.







Cas N° 3



dogue.jpg




Sur  ce jeune dogue allemand  un diastème en cours de corection  :  les deux incisives trop distantes (étoiles bleues) sont la pince gauche et la mitoyenne gauche (21,22)  ; cette vue en cours de traitement permet de voir la position  des brackets placés trés "haut" sur les couronnes , pratiquement au collet  et cela dans le but d'entraîner un mouvement de translation interproximal  et non une version. L'inconvénient de ce collage au collet dentaire  réside dans l'effet iiritatif de l'excés de  colle sur les structures gingivale, d'où la nécessité d'un collage précis et propre respectant les structures molles.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Retour Accueil: Clic Photo

  • : Odonto-stomatologie canine et feline. Orthodontie
  • Odonto-stomatologie canine et feline. Orthodontie
  • : Odonto-stomatologie vétérinaire. Techniques de corrections orthodontiques chez le chien et le chat, traitement endocanalaire, traitement des néoplasies, restauration dentaire
  • Contact

Texte Libre