Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 15:53



Les  ulcères  des muqueuses gingivales et labiales sont souvent associés à l'évolution de la maladie parodontale, parmi ces ulcères certains se définissent comme des ulcères de  "calque"   car situés sur la zone de projection des dents entartrées ou recouvertes de plaque dentaire.Ces ulcères s'observent  par conséquence avec plus de fréquence  lorsque le site dentaire en regard des exulcérations est lui même affecté par des lésions de récession gingivale. La récession gingivale expose la racine et donc le cément ; il  y a fixation plus rapide de la plaque et du tartre sur cette surface rugueuse sans pellicule amélaire.Il est noter que des prédispositions raciales existent car certaines races tolèrent des récessions gingivales sans développer d'ulcère alors que d'autres comme les Cocker présentent de façon précoce des ulcères de calque.

 





Cas N°1


Sur cet exemple l'ulcère est en regard de la canine supérieure de ce cocker. Cette canine  est le siège d'une parodontite avec recession gingivale : la plaque dentaire et le tartre s'accumulent d'autant mieux  que la surface libérée par la recession  est une surface cementaire et donc rugueuse.





Cas N°2
 
Sur le second cas, photo infèrieure, (aprés dértartrage) les ulcères sont coalescents et intéressent la zone allant de la canine jusqu'à la carnassière.






Cas N°3 et 4

Les deux photos ci-dessous illustrent  des exemples de recouvrement des dénudements radiculaires par lambeaux de façon à accélerer la cicatrisation des ulcères.



Ulcère au dessus de la 24. Lambeau pédiculé de translation verticale (Tech.Tarnov). Les chefs de la suture sont collés à la face vestibulaire de la couronne avec du verre ionomère pour éviter la dehiscence. Point en "u".



Ulcère au dessus de la 24, lambeau maintenu par deux points matelassier (gros vicryl).





Cas N°5



Cocker de 7 ans avec stomatite ulcéreuse étendue (canine, prémolaires) : le traitement  a consisté dans un premier temps à extraire la totalité des prémolaires et molaires.


La bouche de ce même cocker deux mois aprés. Les zones d'extraction sont totalement "refroidies". L'inflammation et les ulcères persistent en regard des seules dents qui ont été conservées (les canines). Ces dents ont été extraites à leur tour.


Partager cet article

Repost 0
Published by g.CRéférencement - dans parodontologie
commenter cet article

commentaires

Retour Accueil: Clic Photo

  • : Odonto-stomatologie canine et feline. Orthodontie
  • Odonto-stomatologie canine et feline. Orthodontie
  • : Odonto-stomatologie vétérinaire. Techniques de corrections orthodontiques chez le chien et le chat, traitement endocanalaire, traitement des néoplasies, restauration dentaire
  • Contact

Texte Libre