Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 18:24
Le  praticien peut etre amené à pratiquer des glossectomie dans  plusieurs circonstances cliniques.

D'une manière résumée  les glossectomies se  pratiquent  :

-   lors de nércose linguales plus ou moins étendues (brulûres, chenilles...)
-   lors de néoplasies linguales
-  lorsque la langue par son importance  (macroglossie
) ou son interposition  permanente entre les arcades incisives menace l'équilibre de l'occlusion.





La technique la plus classique est la glossectomie losangique médiane

La section au bistouri à lame franche est réalisée aprés une hémostase de compression (pinces à enterotomie "bec de canard"). Un triangle isocèle  dont le sommet est distal est retiré (sa hauteur est fonction  de la resection souhaitée), les bords cruantés sont rapprochés et suturés à points séparés a l'aide de fil résorbable de gros calibre (ex Vicryl) de façon à éviter le cisaillement. La face dorsale et ventrale de la langue est suturéee. Le point de pénétration de l'aiguille est éloigné de l'incision pour éviter les dehiscences, de nombreuses demi clef sont nécessaires pour que les noeuds résistent  (possibilité de coller les chez libres au cyanocrylate, possibilté d'utiliser des agrafes à la place des sutures classiques)

                                                                                                             


1) glossectomies lors des nécroses linguales (chenilles)




Lors de nécrose linguale en particulier à la suite d'ischémie par envenimmation par les chenilles processionnaires le praticien peut être amené à des résections linguales. Ici un exemple de résection limitée à la partie rostrale de la langue.




2) glossectomies lors d'interposition lingale permanente


L'interposition permanente de la langue est à l'origine de troubles de l'éruption et/ou de l'occlusion (à l'instar de la succion du pouce chez le bébé).

- trouble de l'éruption : retard d'égression des pinces inférieures
- trouble de l'occlusion : vestibuloversion de l'arcade inférieure



1° exemple de cas clinique :

undefined


Interposition permanente de la langue. Dans ce cas les conséquences étaient une vestibuloversion de l'arcade incisive inférieure. Traitée  par glossecomie et pose d'appareil orthodontique.

fauve.jpg
 L'arcade incisive du fauve de bretagne ci-dessus

glossec15.jpg
Sutures dorsales  (sur le croc de gauche une des bagues supportant le fil vestibulaire est visible).

glossec14.jpg
                                                         Sutures ventrales










undefined


Remarque : chez le chat persan les interposition linguales sont fréquentes (surtout chez les individus surtypés), mais cette interposition n'est pas forcémment la traduction d'une macroglossie mais le plus souvent d'une béance incisive. Cette béance étant liée le plus souvent à une occlusion de classe III squelettique. La béance n'arrange pas les choses car l'interposition linguale qui en résulte aggrave la vestibuloversion des incisives mandibulaires.




2° exemple de cas clinique :

glossec20.jpg
undefined

Autre exemple d'interposition permanente de la langue : la carène de la face ventrale de la langue en appui sur les pinces provoque une égression incomplète des incisives centrales.





3) glossectomie lors de macroglossie (CKC)



ckc-hennet.jpg                                           photo P. Hennetglossec12.jpg


Chez ce Cavalier king Charles la macroglossie s'accompagne d'une interposition latérale permanente de la langue. La langue pendante à l'exterieur de la bouche est souvent le siège de plages de nécrose superficielle trés nauséabondes qui rendent l'intervention chirurgicale impérative. La section losangique est dans ce cas dysymétrique de façon à corriger la position de la langue.
                                   

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Retour Accueil: Clic Photo

  • : Odonto-stomatologie canine et feline. Orthodontie
  • Odonto-stomatologie canine et feline. Orthodontie
  • : Odonto-stomatologie vétérinaire. Techniques de corrections orthodontiques chez le chien et le chat, traitement endocanalaire, traitement des néoplasies, restauration dentaire
  • Contact

Texte Libre