Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2017 4 23 /11 /novembre /2017 13:57
vue pré opératoire de la canine 204

vue pré opératoire de la canine 204

Un chiot Berger Shetland de 8 mois est amené en consultation de dentisterie référée pour la gestion d'une anomalie morphologique de la canine maxillaire gauche (dent 204). Celle-ci présente effectivement une agénésie amélaire partielle au niveau des faces mésiale et vestibulaire. Il y a eu une persistance de la canine lactéale maxillaire gauche mais pas d'extraction chirurgicale de celle-ci.

L'hypothèse la plus probable est une agénésie amélaire d'origine génétique ou traumatique sur le bourgeon dentaire. 

Le choix est réalisé de faire une reconstruction amélaire à l'aide d'une résine photopolymérisable. Dans un second temps selon la tenue de la résine, la mise en place d'une jacket (couronne) sera nécessaire.

Le chiot est sédaté. La surface amélaire anormale est dans un premier temps détartrée et nettoyée avec l'application d'un gel d'acide orthophosphorique (gel de mordançage Elsodent G-Pharma). Pour améliorer la tenue de la résine de reconstruction, un adhésif amélo-dentinaire photopolymérisable (adhésif Pierre Rolland) est appliqué sur toute la surface à traiter. Enfin, une résine composite hybride fluide photopolymérisable (Biosplint de Pierre Rolland) est appliquée sur toute la surface. Après polymérisation, la résine est polie afin d'éliminer la couche de résine non chargée en surface.

Consigne est donnée de limiter les jeux de mordant. 

vue post reconstruction de la canine 204

vue post reconstruction de la canine 204

Partager cet article

Repost0

commentaires