Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 14:00
vue pré opératoire de la région incisive maxillaire droite

vue pré opératoire de la région incisive maxillaire droite

Un jeune Cocker mâle de 10mois est amené en consultation pour l'exploration d'une anomalie de la denture définitive : l'absence des incisives ImaxD2 et ImaxD3 (respectivement les dents 102 et 103).

A l'examen clinique, le chien présente au site d'égression physiologique des dents 102 et 103 une conformation gingivale anormale. La limite entre la gencive et la muqueuse présente une irrégularité à hauteur de la dent 103. L'hypothèse d'une double inclusion dentaire est émise et sera validée par la radiographie.

Sous anesthésie, une radiographie de la région incisive maxillaire droite est réalisée. Elle met en évidence la présence des deux incisives 102 et 103 incluses avec l'incisive 102 anatomiquement anormale : celle-ci est atteinte de dilacération corono-radiculaire.

radiographie des dents 102 et 103 = visualisation de l'anomalie de la 102

radiographie des dents 102 et 103 = visualisation de l'anomalie de la 102

vue per opératoire après levée du lambeau muco-gingival

vue per opératoire après levée du lambeau muco-gingival

Le traitement mis en place consiste en l'extraction de la 102 anormale et la libération de la 103 avec l'ouverture de l'alvéole dentaire afin de permettre son égression. Dans un second temps, après cicatrisation de l'alvéole dentaire de la dent 102, la mise en place d'un implant pourra être envisagée.

Pour faciliter l'accès aux dents 102 et 103, un lambeau d'accès muco-gingival est levé. A l'aide d'une fraise boule en tungstène stérile, la partie vestibulaire de l'alvéole dentaire de la 102 est retirée permettant une extraction simplifiée du fait de la dilacération radiculaire. La radiographie de contrôle met en évidence un reliquat racinaire qui est fusionné avec l'os alvéolaire. Celui-ci est laissé en place, le restant de la dent ayant été retiré proprement. En effet, son extraction aurait nécessité un retrait complet de l'alvéole osseuse, intervention ne représentant pas pour nous un bénéfice pour le chien.

Dans un second temps, l'extrémité de l'alvéole dentaire de la dent 103 est dégagée à la fraise boule en tungstène afin de faciliter l'égression de la dent 103.

Le lambeau muco-gingival est ensuite suturé au vicryl 5-0, un espace étant laissé ouvert pour l'égression de la dent 103.

Un contrôle est prévu au bout de 2 mois. Le chien bénéficie d'une alimentation molle pendant 15jours ainsi qu'un arrêt des jeux de tirage et de mordant.

vue post extraction de la dent 102 : reliquat racinaire laissé en place

vue post extraction de la dent 102 : reliquat racinaire laissé en place

vue post opératoire du site chirurgical

vue post opératoire du site chirurgical

Au contrôle des deux mois, la cicatrisation est parfaite. L'incisive I3maxD a bénéficié d'une légère égression supplémentaire mais elle reste en retrait par rapport à son homologue controlatérale.

Partager cet article

Repost 0
Published by dentalvet
commenter cet article

commentaires

Retour Accueil: Clic Photo

  • : Odonto-stomatologie canine et feline. Orthodontie
  • Odonto-stomatologie canine et feline. Orthodontie
  • : Odonto-stomatologie vétérinaire. Techniques de corrections orthodontiques chez le chien et le chat, traitement endocanalaire, traitement des néoplasies, restauration dentaire
  • Contact

Texte Libre